Information sur la saga et le projet «Armonie»

Le projet Armonie est une série qui raconte l’histoire d’une petite fille, Arianna, née en Géorgie, véritable prodige de la musique qui sera enlevée à ses parents à l’âge de 11 ans par le parrain d’une mafia russe : la Légion Rouge. Sur environ environ 45 épisodes découpés en trois grandes parties la série raconte l’histoire tumultueuse et cruelle du destin d’Armonie, génie que chacun des protagonistes veut mettre dans sa lampe.

Aspects particuliers du projet Armonie : Ouverture au-delà des frontières d’Europe de l’Est
Afin d’illustrer concrètement l’étendue et la force des réseaux mafieux, les pays méditerranéens, les Balkans et certains pays de l’Est autour de la Mer Noire sont impliqués dans l’histoire. Ce qui implique, on le verra, une imbrication aussi étroite et précise des épisodes dans le contexte géopolitique de l’époque de la narration des faits.

Un livre Sonorisé
Nous utilisons la musique, autre personnage clé de l’histoire, afin de contribuer à la création des émotions chez les lecteurs et nous l’espérons, un jour, chez les téléspectateurs grâce à l’utilisation de procédés encore peu connus qui utilise l’hypermédia pour sonoriser le livre. Ceci implique une forte exigence dans la sélection musicale car chaque épisode est l’occasion pour que la musique soit à la fois une découverte pour le lecteur tout en restant étroitement liée à l’histoire intime de chacun des protagonistes.  Par ailleurs le livre dans sa version numérique – et notre blog – donne l’accès à des compositions totalement originales d’Erwan Boismarin, pseudonyme derrière lequel se cachent un musicien et un compositeur connu.

Une immersion dans le contexte géopolitique de l’intrigue
Le lecteur trouvera tout au long de l’intrigue des liens hypertextes donnant l’accès sur Internet des cartes géographiques illustrant les déplacements des protagonistes, des notes géopolitiques, des références historiques, des images et des clips des régions concernées qui permettront aux lecteurs de situer exactement les lieux de l’action. Ceci explique et justifie certaines digressions géostratégiques sur l’histoire de la région où se passe l’action.